2 tagged articles Sourire

Texte #2 : Souris. 27/11/2016

<< Ce ne sera pas facile. Ce sera même difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tout les jours, mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. >>
~ N'oublie Jamais.



J'ai toujours crus que la vie était simple, que nous étions dans un monde magique et que le bonheur était l'essence même de la vie. Puis, j'ai grandis, j'ai vus des gens chère mourir autour de moi, et j'ai compris. J'ai compris que la vie n'était qu'une tartine de merde qu'on doit manger tout les jours, j'ai compris que chaque parcelle de bonheur que nous pouvions récolter, il fallait les savourer. J'ai compris que la vie était un combat de tout les jours et que peu importe tes choix tu finiras par en souffrir un jour ou l'autre même si celui ci était le meilleur. 
La vie te fait souffrir et te fait comprendre que peu importe l'âge, le moment et les gens autour de toi tu ne peux qu'afficher un sourire sur ton visage. Fige se sourire sur ton visage et ne montre pas ta peine au gens. Souris et tu rendras heureux les gens autour de toi, souris et tu mettras en colère ceux qui te veulent du mal. Souris et tout iras bien.
Affiche ce sourire quoi qu'il arrive et rit ! Rit et profite de la vie malgré sa cruauté, car peu importe tes problèmes tu n'as qu'une vie et il faut que tu en profite. 
Souris.

Tags : Texte 2 - Sourire - Triste

Texte #41 Sourire II 22/08/2017

<< Ça ira, non ça ira pas. J'en peux plus qu'on me dise qu'un jour où l'autre la douleur passera. Que le temps efface les cicatrices. Il efface rien. Les souvenirs, les maux, les mots restent des plaies ouvertes.
~ sublimedouleur >>
 
J'aurais aimé que tu me dise que j'étais toute ta vie, j'aurais aimé que tu me dises que j'étais ton c½ur, ton âme et tout le reste.. J'aurais aimé que tu sois la raison de mon sourire que celle de mes larmes. 
Oui, je pleure encore une fois pour toi.. Ô comme j'aimerais être encore une enfant qui à pour seul problème la couleur de son dessin.
Je ne cesse de pleurer dans le noir de ma chambre tandis que mes pensées ne sont que pour toi.. Tu m'as retournés le cerveau dès la première fois que je t'ai vus, mais je ne pouvais admettre mon amour pour toi..
J'aurais mieux fais de continuer sur cette lancer que de me jeter à corps perdus dans cette relation qui n'a ni queue ni tête.
Tu m'as habitué à toi, à ta présence, à ton odeur.. Et maintenant tu me laisses et je suis comme une droguée sans sa dose quotidienne...
Je me retourne une énième fois dans mon lit et continue de pleurer, mon c½ur ne supporte plus cette douleur que tu lui inflige, j'aimerais que tu sois là, que tu me prennes dans tes bras et que tu me console.
Mais je sais que cette espoir n'est rien d'autre qu'un rêve car tu ne viens plus, tu ne me regardes plus. Je ne suis plus rien qu'un vague souvenir pour toi.
J'ai envie de te retrouver, te t'aimer comme avant et de me dire que tout ceci n'était que cauchemar...
Je sais qu'un jour je me détacherais de toi, je n'aurais plus besoin de toi pour vivre, mais encore maintenant j'ai besoin de toi.
Mon réveil sonne, je n'ai pas dormis de la nuit... Encore...
Je me lève, cache mes cernes sous une tonne de maquillage... Je me regardes longuement et sèches les dernières larmes. Je descends et dis bonjour à ma petite famille avec ce sourire radieux qui ne laisse rien paraître.
Oui je souris, car quand souris... Tout vas bien.



 
 

Tags : Texte 41 - Sourire - Toi