2 tagged articles Maman

Texte #3 : Maman. 27/11/2016

<< Tu m'aime comment ?
- A trois mètres au dessus du ciel. >>
~ Twilight Love.

Comment décrire l'amour qu'on ressent pour une mère ? Comment décrire cet amour que je lui porte depuis mon plus jeune âge ? Je l'aime à en mourir et le jour ou elle fermera les yeux je pleurerais comme jamais je n'ai pleuré. 
Elle m'a donné tant de chose, elle m'a fait passer avant elle, elle c'est privé pour m'offrir plus de chose. Même quand je devenais odieuse elle m'a soutenu. Quand je pleurais elle m'a consolée. Quand je riais elle riais aussi, quand j'avais si peur, elle me rassurait.
On a qu'une seule mère, alors profitez en. La mienne et ce que j'ai de plus chère au monde. je suis la chaire de sa chaire, le sang de son sang. 
Elle m'aime plus que sa propre vie et je l'aime plus que ma propre vie aussi.
Jamais je ne pourrais me passer d'elle et même si on me dit que c'est mal d'être si proche d'elle je m'en fous, elle a tant fais pour moi... Jamais je ne veux me séparer d'elle. 
 
Je l'aime. Elle ma eut dans son ventre pendant neuf mois, elle ma porter dans ses bras par la suite pendant longtemps, elle m'a apprit à marcher et parler. 
Elle a eut du soucis pour moi à tout âge, elle m'a aider à étudier, elle m'a tout donner.
 
Alors sache maman, que je t'aime aussi fort qu'il y a d'étoile dans le ciel. ♥
 

Tags : Texte 3 - Maman

Texte #29 Merci 01/04/2017

<< Il s'agit de remplacer une chaîne fragile comme le plus faible de ses maillons par une corde solide comme la somme de ses brins les plus solides.
~ Jean-Michel Cornu >>
 
Je sais, j'ai pas toujours été la meilleure, la fille parfaite. J'ai eus des hauts, des bas, des très très bas. Tu t'en souviens n'est ce pas ? Assise par terre à pleurer, à hurler. A dire que j'étais seule sur Terre alors que tu étais là. A t'insulter alors que tu n'avais rien avoir avec tout ça. A jurer contre tous... Alors que tout était en moi... J'ai vus des choses que personnes n'aurait dus voir à mon âge.. J'ai fais des choses contraire à mes opinions... « Je t'ai mis la misère » comme on dit aujourd'hui. Et pourtant... Pourtant tu méritais en aucun cas tout ce que je t'ai fais subir. Les soirs d'angoisse, les matins terrorisant. Les journées stoïques... Et tout ça qui tournait en boucle.. Tu l'as vécus avec moi.
Ne pouvoir mettre de mot sur tout ça. Tu l'as ressentis aussi. Mes pleures, mes cris, mes conneries... Tout ça... Tout ça t'as fais du mal et je n'ai rien compris, trop axés sur mon mal pour voir le tiens. Nos moments de rire on eut un goût amer, nos moments de complicités étaient méfiant et ... Et j'ai faillis tout gâcher à plusieurs reprises..
Je t'ai mis des choses horrible en pleine 'gueule'. Par colère, par jalousie. Juste pour que tu sois aussi mal que moi, alors que tu l'étais déjà bien assez aussi.
J'ai tellement eus mal... Chaque morceau de mon c½ur tu m'as aidés à les recoller... Un à un, et parfois, il se brisait dans nos doigts mais tu étais là, tu as fais de ton mieux. Chaque psy, médecin... Chaque rendez vous... Tu étais là, tu me soutenais, tu parlais à ma place quand je n'avais plus les mots... A chaque obstacle tu étais là derrière moi, à me pousser. A m'aider. A m'écouter pleurer et à m'aider.
Et aujourd'hui.. Aujourd'hui je me sens beaucoup mieux, et sans toi, sans toi je ne serais même pas à un quart de là où je suis aujourd'hui.
Tu m'as aidé plus que jamais personne ne pourras le faire. Et jamais, au grand jamais, je ne pourrais te dire assez merci...
Je t'aime plus que tout l'univers.
Et pour toujours.
Merci, Maman.



 
 

Tags : Texte 29 - Merci - Maman